13e Journée du Sommeil : les 4 secrets du sommeil de qualité

13e Journée du Sommeil : les 4 secrets du sommeil de qualité

Aujourd’hui, Vendredi 22 Mars 2013, se tient, comme chaque année depuis 13 ans, la journée nationale du Sommeil. Le thème de cette 13e journée du sommeil ? L’influence de l’environnement sur la qualité du sommeil. L’Institut National Sommeil et Vigilance a délimité cet environnement autour de 4 éléments : le Bruit, la Lumière, la Température et la Literie. L’occasion pour nous de revenir, le temps d’un article, sur les raisons qui font de ces éléments les vecteurs d’un sommeil de qualité.

Le Bruit, 1ere menace au sommeil de qualité

Bruit, problèmes d’endormissement et réveils nocturnes

Premier stimulus perturbateur du sommeil, il provoque à la fois des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes aussi soudains que stressants.

Chambre à coucher isolée, sommeil de qualité

Le bruit peut provenir de l’extérieur, mais aussi, de l’intérieur de la habitation. Veillez donc à vous équiper pour isoler au mieux votre chambre à coucher des différentes sources de bruit.

Pensez aussi en soirée à diminuer l’intensité sonore pour préserver le sommeil de vos enfants. En pleine croissance, leur sommeil est encore plus crucial que le votre.

Protégez le sommeil de votre compagnon, avec bracelet anti ronflement

Lumière allumée, sommeil de qualité en danger

Lumière nocturne et troubles du sommeil

Si vous pensiez que fermer vos paupières suffisait à vous protéger de la lumière nocturne, vous vous trompiez.

Les recherches récentes en luminothérapie ont mis en évidence que le cerveau réagissait aux stimuli lumineux malgré les paupières clauses. Si cette propriété peut être porteuse de bienfaits, comme le réveil lumineux et délicat d’un simulateur d’aube, elle peut se révéler source de perturbation pour le sommeil.

D’autant que les stimuli lumineux ne manquent pas. De l’éclairage urbain, à la lumière des écrans en passant par un éclairage domestique trop puissant ou inadapté ( ampoule de luminothérapie utilisée à mauvais escient ). Résultat, notre horloge biologique se désynchronise et les différents cycles qu’elle régule se dérèglent avec elle.

La encore, le phénomène est particulièrement patent chez les enfants et les ados, qui voient leur sommeil, voire leur personnalité perturbée par un éclairage électronique nocturne particulièrement virulent.

De l’obscurité à la luminothérapie

Pour vous protéger des méfaits de la lumière nocturne, pensez à baisser l’intensité lumineuse en soirée, éventuellement à l’aide d’un simulateur de crépuscule, et à « nettoyer » les chambres à coucher de tous les écrans et équipements lumineux superflus.

Vous pourrez avoir recours à la Luminothérapie pour bien resynchroniser votre horloge biologique et recouvrer peu à peu vos rythmes naturels.

Pourquoi pas dès le matin avec un simulateur d’aube

Ecarts de température et de qualité de sommeil

Température élevée, endormissement et sommeil troublés

De même que la lumière et le bruit, les excès de température fragmentent le sommeil et nuisent à sa capacité de récupération. Qu’il s’agisse d’excès de température naturels, canicules ou vagues de froid, ou artificiels, chauffage ou climatisation excessive, le résultat est le même : inconfort, endormissement difficile et sommeil de qualité moindre.

Nous avons évoqué les conclusions d’une étude récente sur les conséquences de températures élevée sur l’endormissement et le sommeil dans l’article Oreiller rafraîchissant, traitement de l’insomnie n°1 ? Nous ne reviendrons donc pas sur les processus qui relient horloge biologique, température et sommeil.

Climat tempéré pour sommeil de qualité

Nous nous contenterons simplement de 2 conseils :

  • Surveillez la température de vos chambres à coucher comme la température du lait sur le feu.
  • N’hésitez pas à vous équiper de produits de literie rafraîchissante ou anti sueurs nocturnes.

Les coussins rafraîchissants ou les oreillers épeautre, aérés, assureront à votre tête une fraîcheur propice à un endormissement rapide.

Les surmatelas rafraîchissants et couettes anti transpiration vous garantiront un microclimat tempéré en toute saison.

Et veilleront jalousement sur la qualité de votre sommeil.

Une bonne Literie, crucial pour bien dormir

Bonne literie et qualité de sommeil

Les répercutions de la literie sur les capacités d’endormissement et sur la qualité du sommeil sont aussi évidentes que multiples. Pourtant, il a fallu attendre la réalisation d’études scientifiques pour convaincre les sceptiques et mettre en place des standards de durabilité de la literie.

On a pu par exemple établir que la durée de vie moyenne d’un matelas est de 10 ans. La durée de vie moyenne d’un oreiller a été fixée à 2 ans.

Au delà de ces délais, les performances s’amenuisent, le confort s’amoindrit et le sommeil de qualité s’évapore. La santé également risque d’en pâtir.

Literie et santé

En premier lieu, la santé du dos et du cou, des colonnes vertébrales et cervicales ( Lire Soigner le mal de dos avec un matelas neuf, pub ou réalité ?), mais pas seulement.

D’autres domaines de la santé sont concernés par la qualité et la récence de la literie, comme par exemple, l’asthme et les allergies respiratoires liées à la prolifération d’acariens.

Le conseil que nous pouvons vous donner ici est à la fois simple et complexe:

  • Veillez autant que possible à dormir sur une literie neuve et adaptée.
  • Apprenez donc à bien choisir votre literie.

Pour ce faire, vous pouvez suivre les conseils d’Ensemble Literie  :
Apprendre  à choisir un bon oreiller cervical ou un surmatelas mémoire

Alors, bonne lecture.

email

Tags: ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, March 22nd, 2013 à 10 h 31 min dans les catégories Pour bien dormir, Sommeil et rêves. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article