Acariens et allergies, voire asthme: respiration en danger

Acariens et allergies, voire asthme: respiration en danger

Nez qui coulent ou qui grattent, yeux qui picotent ou qui pleurent, difficultés à respirer… Les signes avant coureurs des allergies respiratoires envahissent notre quotidien.
Comment expliquer ce phénomène ? Et surtout, quel rapport avec la literie ? Le point sur les rapports tumultueux entre literie, acariens et allergies respiratoires. 

1/ Allergies respiratoires, le mal du siècle ?

De plus en plus de mal à respirer ?

Les états généraux de l’asthme et des allergies respiratoires se sont tenus au début de l’année. Autant vous prévenir, les chiffres avancés sont effrayants:

  • 18 millions de français ( 24% ) souffrent d’une maladie allergisante respiratoire contre 4% il y a 40 ans.
  • 3 millions de français sont asthmatiques ( 12,5% des adolescents et 7% des adultes )

Ces chiffres sont en perpétuelle augmentation:

  • En 10 ans, les chiffres ont déjà doublés. 
  • D’ici 2015 , 50% des français pourraient être concernés d’après l’Association de recherche Clinique en Allergologie et Asthmologie ( ACAA )
  • Les jeunes sont les plus touchés.

2 explications à cette progression :

Un environnement irrespirable

Si allergies respiratoires et asthmes sont en augmentation constante, c’est d’abord à cause de la dégradation de la qualité de l’environnement :

Acariens et allergies voire asthme : la respiration en danger

– Pollution atmosphérique (responsable de 94% des allergies respiratoires)

– Acariens (à l’origine de 70% des allergies respiratoires)

– Saisons polliniques précoces et de plus en plus longues

– Pollens de plus en plus agressifs

Pour dégager naturellement les voies respiratoires pendant le sommeil, découvrez la brume d’oreiller respiratoire

Un Mode de vie propice aux allergies respiratoires

  • Atmosphère viciée des logements qui contiennent différents types de polluants
  • Substances toxiques des peintures, meubles
  • Sprays et déodorants aux substances potentiellement toxiques pour les bronches
  • Tabac
  • Composés Organiques volatiles ( COV )
  • Poils des animaux domestiques
  • Théorie hygiéniste selon laquelle la stérilisation de notre environnement rend notre organisme vulnérable aux banales agressions des acariens et des pollens.

Assainissez l’atmosphère de la chambre avec le mini Purificateur d’air

2/ Literie, acariens et allergies

Acariens et allergies respiratoires

Le Dr Silcret Grieu considère ces bestioles microscopiques comme « la principale cause des allergies respiratoires. On la retrouve dans 70% des cas »

Les acariens prolifèrent sous 3 conditions :

  • Humidité élevée ( + de 50%)
  • Forte température ( + de 20° ) .

A ce propos, L’hiver est leur saison de prédilection. L’humidité est à son maximum, les fenêtres se ferment et les chauffages s’allument. L’été n’est pas mal non plus dans régions chaudes et humides.

  • Nourriture abondante

Les acariens se délectent de « moisissures, de débris alimentaire et de débris de peau humaine »

Pour vous protéger efficacement contre acariens et allergies, testez l’anti acarien naturel

Votre Literie, domicile principal des acariens

Acariens et allergies respiratoires sont intimement liées à la literie. En effet, oreillers, surmatelas et matelas, au sein desquels nous passons plus de 8 heures quotidiennes, constituent leur terrain de jeu de prédilection. Et ce, pour 3 raisons objectives : 

  • Milieu chaud

Malgré un net refroidissements pendant la nuit, votre chaleur corporelle est toujours supérieure à 18°. Et c’est tant mieux pour vous, car une température inférieure à 37° n’est généralement pas un signe de bonne santé.

De plus vu l’épaisseur de vos couvertures, les températures du matelas atteignent des sommets pendant la nuit.

Les acariens apprécient la douce chaleur de votre literie. Plus matelas et oreillers chauffent, plus les acariens privilégieront ces hauts lieux de villégiature.

Pour éviter de surchauffer, optez pour un oreiller aéré, comme l’oreiller épeautre

  • Milieu humide

Acariens et allergies, voire Asthme : la respiration en dangerDe par votre transpiration principalement. Vous évacuez des hectolitres de sueurs nocturnes tout au long de l’année. Et qui les absorbe, d’après vous ? Le matelas et l’oreiller.

Pour ne rien arranger, on s’emmitoufle dans des couettes synthétiques qui  font suer autant qu’elles réchauffent.
Le manque d’aération de certains matelas favorise aussi une perpétuelle humidité.

L’humidité couplée à la chaleur comble les acariens de bonheur. Ces températures tropicales procurent un environnement favorable à leur éclosion.

  • Milieu gastronomique

L’acarien est gourmand et votre lit lui procure de quoi festoyer: peaux mortes, débris de muqueuses ou d’aliments pour les adeptes du plateau télé. La poussière  réfugiée sous le lit, a proximité du matelas lui offrira un excellent dessert.

«Au bout de 2 ans, les acariens représentent 10% du poids d’un oreiller»

Les matelas, eux ne résistent pas plus de 10 ans à la prolifération des acariens.
Passé ce délai , vous devrez faire un choix : continuer l’élevage des acariens ou changer ces pièces de literie. Votre mission : choisir un matelas, un surmatelas ou un oreiller anti acariens.

Découvrez l’oreiller en latex, garnissage anti acariens par excellence

En attendant, comment lutter efficacement contre acariens et allergies respiratoires ?
Existe-t-il une literie anti acariens ?

Découvrez le dans la 2e partie: Du mal à respirer ? Partez en guerre contre les acariens

[WuPhooey id=”q7x3z9″]

email

Tags: ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Sunday, February 6th, 2011 à 11 h 28 min dans les catégories Literie et santé. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article