Bataille d’oreiller : quel oreiller choisir pour la réussir ?

Bataille d’oreiller : quel oreiller choisir pour la réussir ?

La bataille d’oreiller a bien évolué. Bien loin du jeu hilarant et cruel qui permettait d’assouvir ses instincts guerriers, à moindre frais, dans le cadre du cocon familial, la bataille de polochons est devenue un véritable phénomène de société. De la bataille d’oreiller géante, véritable guérilla urbaine entre amateurs d’oreiller, à la création de la Pillow Fight League au Canada, combats d’aficionados armés d’oreillers de compétition, la bataille d’oreiller se professionnalise. Mais pourquoi diable la bataille d’oreiller est elle aussi populaire ? Le point sur l’évolution de ces batailles, avant qu’elles ne dégénèrent en guerres.

Bataille d’oreiller : le principe

Bataille de polochons, un jeu d’enfants

Le principe de la bataille d’oreiller est enfantin. Au sens premier du terme, cette manifestation des premiers instincts guerriers des enfants, consiste à « combattre » au moyen d’oreillers, de polochons, de coussins ou de traversins, des adversaires également armés. Combattre, c’est à dire à la fois frapper, projeter, étourdir, assommer, voire étouffer ses ennemis à l’aide d’oreillers, le tout dans une grande hilarité.

L’objectif essentiel de la bataille d’oreiller : Se défouler en riant cruellement du malheur de l’autre, de ses grimaces provoquées par les coups d’oreillers, de ses chutes vertigineuses du haut des matelas et sommiers, des ses hurlements étouffés par les couettes et les oreillers. Et se moquer, parfois, avec une bonne dose d’auto dérision, de son propre malheur.

Puis, désorienté par les coups de traversins répétés, hébété par la férocité de ses adversaires, la gorge étranglée de plumes, se résigner à hisser le drapeau blanc, une taie d’oreiller cupron froissée.

Bataille d’oreiller, comment l’organiser ?

Il suffit de se munir d’un bon oreiller, bien rembourré et de quelques compagnons d’armes, et le tour est joué.

Le champ de bataille idéal ? Une grande chambre à coucher équipée de plusieurs lits, autour desquels il sera judicieux de lancer ses attaques, de se planquer, de bondir pour éviter des salves d’oreillers, voire de précipiter sans pitié ses adversaires désarmés.

Quel oreiller choisir pour remporter la bataille ?

Un bon oreiller, arme cruciale pour l’assaut final

Des oreillers traditionnels feront l’affaire.

On pourra se satisfaire du rembourrage bon marché des oreillers synthétiques.

On pourra apprécier le moelleux de la fibre de l’oreiller bio, ou la fermeté élastique de l’oreiller latex.

Mais l’idéal, dans ce genre de bataille, c’est l’oreiller en plumes. La maniabilité, la légèreté et la douceur ferme de l’oreiller duvet sont autant d’atouts pour remporter la victoire finale ; écraser ses ennemis sans trop de dégâts.

Bataille d’oreiller : les oreillers à éviter

Méfiez vous toutefois du garnissage des oreillers végétaux. La fermeté dynamique de la balle d’épeautre et des cosses de sarrasin font des oreillers épeautre et des oreillers sarrasin de redoutables armes.

Un seul danger à la bataille d’oreiller : la dégradation, ou pire, la déchirure des oreillers. Malmenés, les oreillers utilisés risquent de voir leur performances baisser en flèche au point d’être incapables d’assurer leur mission première, le soutien de la tête et la sécurisation complète de la colonne vertébrale.

Arrangez vous donc pour utiliser des oreillers usagés, ou acheter de nouveaux oreillers pour remplacer les cadavres qui jonchent le champ de bataille.

L’évolution de la bataille d’oreiller

L’hôtel Georges V, champ de bataille d’oreiller célèbre

La mue de la bataille d’oreillers a commencé en 1964.

A cette date fatidique, les Beatles se sont lancés, sous le feu des appareils photos, dans une bataille d’oreillers d’anthologie à leur chambre d’hôtel.

Souhaitant simplement fêter l’accession au sommet du Hit Parade américain de leur tube « I want to Hold your Hands », ils ne se doutaient pas que cet instant marquait le début d’une nouvelle ère pour la bataille d’oreiller.

Depuis, les batailles d’oreillers sont devenus des thèmes récurrents de films et de spectacles.

De la Pillow Fight League à la bataille d’oreiller géante

Spécialement au sein de la World Wrestling Entertainment, Fédération de catch américaine, qui n’hésite pas à mettre en scène de mémorables batailles d’oreillers entre divas.

Le succès est tel qu’une « Pillow Fight League », est créée au en 2006 Canada . Attirant des milliers de fans, cette ‘Ligue de combat d’oreiller’, transforme la bataille d’oreiller en un sport professionnel de haut niveau. Au point de devenir un jour discipline Olympique ?

Pour ce genre de bataille, où tous les coups sont permis, il vous faut un oreiller résistant, comme l’oreiller à mémoire

Mais l’apogée du rayonnement de la bataille d’oreiller est atteint le 4 Avril 2009, avec l’instauration de la journée mondiale de la bataille d’oreiller.

Depuis, des batailles d’oreillers géantes sont régulièrement organisées dans les grandes villes, de New York à Tokyo en passant par Berlin et Paris.

Pour ces batailles d’oreiller à ciel ouvert, rien ne vaut un bon traversin bio, pour éliminer le maximum d’ennemis en un minimum de coups.

Alors, parés pour la grande bataille d’oreiller de cet été ?

email

Tags: ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, July 19th, 2013 à 13 h 44 min dans les catégories Conseils Oreiller, Univers de literie. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article