Du mal à dormir ? Oreiller rafraichissant contre insomnie

Du mal à dormir ? Oreiller rafraichissant contre insomnie

Les troubles de l’endormissement et du sommeil, communément appelés insomnies, concernent plus de 70% de français. Pénalisant notre récupération physique et psychique, creusant notre déficit de sommeil et nous accablant de fatigue, ces maux fréquents ne connaissent que des remèdes incertains. Pourtant, une étude récente désignant la chaleur cérébrale comme responsable de nos insomnies, permet d’entrevoir une lueur sur l’écran noir de nos nuits blanches. Le point sur cette découverte…et sur les oreillers rafraichissants qui combattent l’insomnie.

Insomnie : la  température en cause ?

Chaleur de la tête, troubles d’endormissement et insomnies

Oreiller rafraichissant contre l'insomnieTempérature corporelle et cycles de sommeil sont étroitement liées. En effet, notre horloge biologique, ou horloge circadienne, est connue pour réguler à la fois les phases d’endormissement et de sommeil mais aussi la température de notre organisme.

Nous savons depuis longtemps que la température a tendance à baisser dans les périodes de sommeil. Et qu’elle augmente au moment du réveil. Ces cycles de sommeil et de température sont savamment orchestrées par l’hypothalamus et son chœur d’hormones.

Ce que nous ignorions en revanche, c’est la relation intime entretenue entre la température corporelle et la qualité du sommeil. Des chercheurs de l’université de Pittsburgh ont mis en évidence le lien entre chaleur excessive au niveau du cerveau et insomnies. En mettant leur tête au frais, ils se sont rendus compte que même les insomniaques les plus endurcis s’endormaient beaucoup plus rapidement. Surtout, ils ne voyaient plus leur sommeil  interrompu par des réveils incessants.

En savoir plus sur le coussin rafraichissant contre l’insomnie

Le traitement de l’insomnie ? Rafraichir pour bien dormir

Les enseignements de cette étude sont multiples :

  • Les insomniaques ont un surcroit d’activité cérébrale
  • Cette hyperactivité entraine une surchauffe du cerveau
  • La température élevée du cerveau nuit à l’endormissement et au sommeil
  • Activité cérébrale et température sont interdépendantes

Non seulement l’activité cérébrale agit sur la température, mais la réciproque est vraie : La température agit sur l’activité cérébrale.

  • La température de l’environnement influe sur la température du cerveau.

On peut agir sur la température du cerveau depuis l’extérieur. Donc sur l’activité du cerveau et le sommeil. Une température extérieure fraiche aura un effet apaisant sur le cerveau et entrainera un endormissement rapide. A plus forte raison si cette fraicheur se situe à proximité immédiate du cerveau / de la tête. A contrario, une température extérieure élevée maintient le bouillonnement du cerveau, empêche l’endormissement et perturbe le sommeil

En résumé, le cerveau, tel un processeur informatique, a besoin d’une ventilation suffisante pour se mettre en veille. Toute surchauffe, due à un supplément d’activité cérébrale ou à des facteurs extérieurs, devra être endiguée pour ne point perturber les phases d’endormissement et le sommeil.

Mais concrètement, comment lui garantir un minimum de fraicheur ?

En savoir plus sur le traitement de l’insomnie avec l’oreiller rafraichissant

Un oreiller contre l’insomnie ?

Un oreiller qui garde la fraicheur

A la lumière de ces enseignements, on peut déduire que l’oreiller joue un rôle fondamental dans la fraicheur de la tête et du cerveau.

Véritable écrin pour votre tête, la matière dont il est constitué, au delà de son impact sur votre anatomie, se révèle capitale pour la réussite de votre phase d’endormissement et de sommeil. En effet, au délà de ses conséquences sur votre anatomie, la matière de l’oreiller détermine la température au niveau de votre tête. Si cette matière est inadaptée, la température de cette zone risque de vite devenir insupportable contrariant vos projets d’endormissement rapide …

Si vous avez des tendances naturelles à l’insomnie, votre cerveau hyperactif a du mal à refroidir et dégage plus de chaleur qu’un cerveau lent. L’oreiller est au front, en première ligne. Inadapté, il emprisonne cet excès de chaleur et vous le renvoie à la tête comme un boomerang. Il entretient surchauffe cérébrale et mauvais sommeil. Quelle que soit la quantité de chaleur dégagée par votre cerveau fécond, un bon oreiller doit être capable de l’absorber et de l’éliminer. Soit par une ventilation de qualité soit par d’autres procédés (matériaux à changement de phase, ou oreiller à eau rempli d’eau fraiche ).

Découvrez un oreiller aéré naturellement : l’oreiller épeautre

2 oreillers rafraichissants recommandés

  • Oreiller sueurs nocturnes

Les matériaux à changement de phase de l’oreiller sueurs nocturnes permettent d’absorber le surplus de chaleur et de l’emmagasiner au sein de microcapsules intelligentes. Elles restituent cette chaleur quand la température diminue, garantissant un microclimat rassérénant. Sueurs nocturnes et difficultés d’endormissement ne sont plus que de lointains cauchemars.

En savoir plus sur les oreillers sueurs nocturnes

  • Oreiller rafraichissant

Autre procédé, autre innovation technologique. Le coussin rafraichissant contient un gel, un « fluide glacial » qui s’active automatiquement au contact du corps. Libérant une grande fraicheur, ce coussin placé entre la taie et l’oreiller garantit à votre tête une température synonyme d’endormissement immédiat.

Cliquez pour découvrir les vertus de l’oreiller rafraichissant

 

[WuPhooey id=”q7x3z9″]

email

Tags:

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, August 24th, 2012 à 9 h 47 min dans les catégories Conseils Oreiller, Pour bien dormir. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article