Nettoyer un oreiller : épeautre et sarrasin, facile d’entretien?

Nettoyer un oreiller : épeautre et sarrasin, facile d’entretien?

     La question de l’entretien de l’oreiller est toujours épineuse. D’un coté, civilisés et soucieux de bonne santé, on aspire à dormir sur un oreiller propre et sain. D’un autre, avides de confort douillet, le risque de l’abimer et de nuire à ses performances nous retient de tenter un lavage téméraire. Certaines compositions d’oreiller permettent de combiner ces exigences contradictoires. Oreillers en balle d’épeautre et oreillers en sarrasin se laissent entretenir tout en préservant la qualité, le confort et la longévité de l’oreiller. Le point sur les techniques d’entretien de ces oreillers cervicaux végétaux.

Nettoyer un oreiller : idéal avec l’oreiller cervical végétal

7 étapes d’entretien des oreillers épeautre et sarrasin

L’entretien des oreillers cervicaux végétaux, en balle d’épeautre ou en cosses de sarrasin, est à la fois facile et efficace.

Pour conserver les performances exceptionnelles de ces oreillers naturels et leur assurer une hygiène irréprochable, il suffit de suivre les quelques étapes suivantes, à intervalles réguliers, une fois par an.

  • 1. Sortez les cosses de l’oreiller de leur housse de coton,
  • 2. Dépoussiérez les rapidement
  • 3. Eparpillez les sur une surface plane et propre – a l’abri de la poussière et des saletés qui pourraient s’y mêler
  • 4. Puis exposez les à la lumière chaude et bienfaisante du soleil. Histoire d’éliminer les microorganismes et saletés qui s’y seraient glissées pendant votre sommeil, à l’heure de l’abandon total, où la garde baissée et la paupière fermée, la vigilance peut être facilement trompée.

Pendant plus d’une heure, les cosses de sarrasin ou d’épeautre sont aérées et « stérilisées », purifiées par la saine lumière du soleil. Les moindres traces d’humidité disparaissent et le giron de l’oreiller redevient sec et sain, débarassé de son cortège de batéries et d’acariens.

  • 5. Puis, après avoir scrupuleusement respecté ce temps de « cuisson », replacez les cosses, de sarrasin ou d’épeautre, au sein de leur enveloppe de coton.
  • 6. Arrangez les à votre convenance selon la position désirée ; position de sommeil ou position de détente.
  • 7. Et repartez, le cœur léger et l’esprit tranquille pour 1 an de nuits saines agréables.

Cette opération de « nettoyage à sec » ne nuit absolument pas aux performances de l’oreiller cervical végétal ; ni à ses qualités de soutien, ni à son adaptabilité caractéristique.

En savoir plus sur l’oreiller cervical bio :
Oreiller épeautre et Oreiller sarrasin

Le difficile entretien des oreillers en mousse

Oreillers : Mousses synthétiques pas hygiéniques ?

Connaissez vous un autre oreiller qui se laisse entretenir avec autant de facilité ? Qu’on puisse nettoyer sans craindre de le voir se désagréger ?

Généralement les oreillers en mousse se laissent fort mal nettoyer. Leur composition ne leur permet pas de supporter les vertus d’un bon nettoyage :

  • Le Nettoyage à sec est trop superficiel pour prétendre débarrasser la mousse de ses saletés.
  • Le lavage à grande eau, à la main ou en machine, risque de dégrader les performances de l’oreiller, voire de carrément compromettre son intégrité.

Nettoyer un oreiller classique : propreté vs durabilité

Généralement, les mousses synthétiques des oreillers bons marchés ne résistent pas bien longtemps à ce traitement de laveur. Elles finissent par s’éparpiller façon puzzle en agrégats difformes qui ne soutiennent pas plus la nuque que la colonne vertébrale. Et pour lesquels la notion de confort ne reste qu’un vague concept abstrait.

Même lorsque les oreillers affichent la mention « lavable en machine », ils ne tiennent pas sur la durée face aux assauts répétés de la machine à laver.

Oreillers en mousse : acariens aux aguets

De plus, les lavages « mouillés » ne constituent en rien un traitement anti acariens. Ils détèriorent l’oreiller sans porter atteinte à ses plus fidèles detracteurs. Et y augmentent l’humidité ambiante, refuge idéal de ces bestioles handicapantes.

L’oreiller latex néanmoins est immunisé contre les acariens. Bénéficiant des propriétés anti acariennes du latex, sa mousse résiste longtemps aux agressions de ces responsables d’allergies respiratoires.

Bref tous ces oreillers finissent par craindre la propreté autant que la saleté. Au bout de 2 ans, âge fatidique, il ne reste plus d’autre choix que celui de les changer.

Oreillers végétaux : épeautre et sarrasin anti acariens

Avec l’oreiller sarrasin, comme avec l’oreiller épeautre, les risques de prolifération d’acariens sont proches de zéro. Entre milieu sec et aéré, le tanin et l’entretien facilité, ces petites bêtes n’ont aucune chance d’y établir domicile. De manière générale cet oreiller reste « respirable » pendant des années.

Une fois la phase d’entretien achevée, vous pourrez disséminer au sein des cosses, d’épeautre ou de sarrasin, de l’oreiller quelques fleurs séchées de lavandes, dont les senteurs ensoleillées et apaisantes vous porteront sur les cimes du sommeil.

Testez les bienfaits de l’oreiller cervical bio :
Oreiller épeautre et Oreiller sarrasin

 

[WuPhooey id=”q7x3z9″]

email

Tags: , , ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, January 4th, 2013 à 11 h 01 min dans les catégories Conseils Oreiller, Literie et santé. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article