Oreiller bio et traversin bio : le moelleux au service du confort

Oreiller bio et traversin bio : le moelleux au service du confort

L’oreiller bio, ou l’exemple concret d’une technologie vertueuse au service de la nature. Issues du recyclage des matières plastiques, les fibres qui le composent sont de grandes révolutionnaires. Elles contribuent à l’économie de  nos maigres ressources énergétiques et ralentissent la disparition de la planète sous un océan de plastique. Mais au delà de leur coté écolo, ces fibres textiles n’oublient ni le confort, ni les performances de couchage. Elles confèrent à l’oreiller une forte densité pour un soutien parfait de la tête et des cervicales. Mais aussi, et surtout, un moelleux hors du commun pour une à adaptabilité sans équivoque à toutes les positions de sommeil. Le point sur les atouts de ces fibres qu enchantent oreillers, traversins… et dormeurs.

Oreiller bio et positions de sommeil

Oreiller bio, sur le ventre, sur le dos…

L’oreiller bio, du fait de son moelleux hors du commun, se révèle particulièrement adapté pour certaines positions de sommeil. Ses 2 favorites : sur le dos et sur le ventre

L’oreiller étant particulièrement moelleux, il s’ingéniera à ne pas casser la forme naturelle de votre colonne vertébrale dans ces positions ( Ventre et dos ).

Peu volumineux, il ne vous fait pas subir de dénivelée superflue, néfaste au bon agencement de vos vertèbres, cervicales dorsales voire lombaires.

Il facilite surtout le passage d’une position à l’autre, en souplesse. Sachant que nous en changeons une quarantaine de fois par nuit, cette vertu est loin d’être superflue.

Cliquez pour tester le moelleux de l’oreiller bio

Oreiller bio, pour dormir sur le ventre

La position à plat ventre n’est pas mauvaise, à condition d’opter pour l’oreiller idoine.
L’oreiller bio est suffisamment souple pour permettre de s’y endormir ou de faire quelques arrêts à cette station au cours du sommeil, sans provoquer d’inconfort malvenu.
Souple, il facilite les rotations de tête inhérentes à cette position. Vos muscles du cou et des épaules se décontractent et le sommeil fond sur vous en un clin d’œil.

Et en position fœtale ?

Cet oreiller risque d’être moins adapté à certains adeptes de la position fœtale.
Ces derniers nécessitent un oreiller spécialement haut et ferme pour compenser nuit après nuit, le vide morphologique laissé par la hauteur d’épaule. Cette réserve dépend toutefois de la configuration morphologique de ces dormeurs.

Découvrez l’oreiller à eau, adaptable à toutes les positions de sommeil

Traversin bio

Traversins classiques problématiques ?

Les traversins sont sujets à des problèmes récurrents, dus à leur forme, ou à leur conception.

  • S’ils ne sont pas assez fermes, ils se « coupent en deux ».
    La zone de soutien, sur laquelle repose votre nuque est réduite à portion congrue.
  • Généralement trop hauts, ils traumatisent votre cou, brisant sans vergogne l’harmonie fragile de votre colonne vertébrale. Les muscles restent sous tension pour protéger le vos tout au long de la nuit. Résultat, vous sortez courbaturé de ce sommeil de piètre qualité.

Traversin bio, ce qu’il vous faut …

Le moelleux des fibres bio rencontre l’unanimité au sein des traversins.

Si vous aimez les traversins, cette matière est idéale. Les fibres cyclafill, donnent juste ce qu’il faut de fermeté et de moelleux au traversin. Ni trop haut, ni trop bas, votre cou s’y promène tout au long de la nuit sans risquer de torticolis.

Découvrez un oreiller bio cervical à hauteur réglable, l’oreiller épeautre

 

[WuPhooey id=”q7x3z9″]

email

Tags: , ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, July 20th, 2012 à 10 h 07 min dans les catégories Conseils Oreiller, Literie bio et écolo. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

Réagissez à cet article