Sueurs nocturnes, les causes clés d’un cauchemar humide

Sueurs nocturnes, les causes clés d’un cauchemar humide

Les sueurs nocturnes nous concernent tous. Qu’il s’agisse de transpiration naturelle, ou de sueurs froides pathologiques, nous sommes tous confrontés, plus ou moins régulièrement à l’inconfort que procurent ces perturbations humides. Cela dit, connaissons nous vraiment l’ampleur du phénomène et ses conséquences ?
Cet article nous fait traverser le sujet à pieds secs.

Sudation nocturne, phénomène universel

Nous pouvons les classer dans 2 catégories.

Les sueurs nocturnes et transpiration naturelle

On a tendance à oublier que chaque dormeur perd jusqu’à 1 litre d’eau au cours de sa nuit.

  • Particulièrement lorsque les conditions de sommeil de sa chambre à coucher ne sont pas idéales :
    Appartements surchauffés l’hiver par nos frileuses personnes,
    accumulation de couettes ou de vêtements,
    étés insoutenables ou caniculaires…

Si on rajoute :

  • les cauchemars ou
  • l’apnée du sommeil,

les occasions ne manquent pas de perdre des litres de transpiration.

Les sueurs nocturnes d’origine pathologique

Pour certaines personnes, cette transpiration excessive peut avoir une origine médicale :

  • Simple rhume,
  • ménopause ou
  • maladies plus sérieuses.

Quel qu’en soit l’origine, sueurs nocturnes ou même sueurs froides et le sentiment d’inconfort qui en découle peuvent alors empoisonner vos nuits.

Pour lutter contre les sueurs nocturnes, testez le coussin rafraichissant

Sueurs nocturnes, les conséquences de l’humidité

Dormeurs en sueurs

Le contrecoup de de ces chaleurs et transpiration excessives, c’est un refroidissement subit, accéléré par l’humidité du corps. On passe alors de l excessivement chaud au désagréablement froid.

Sachant que des écarts de températures minimes peuvent provoquer l’inconfort, des écarts plus grands peuvent se révéler bien plus difficile à gérer. 1 petit degrés Celsius sépare l’hypothermie de la fièvre : Au dessous de 36,5° on parle d’hypothermie, au dessus de 37,4° on parle de fièvre.

Notre corps, vous l’avez compris est donc extrêmement sensible aux changements de température. Transpiration et humidité ne font qu’amplifier le phénomène.

Inutile de préciser que la qualité du sommeil s’en retrouve fortement compromise. Ce dernier, loin d’être réparateur, se fait alors cauchemar.

Préférez des compositions respirantes, qui évacuent la chaleur et l’humidité:
La balle d’épeautre de l’oreiller épeautre
Les Cosses de Sarrasin de l’oreiller sarrasin

Humidité ou bon matelas, il faut choisir

Un excédent d’humidité nocturne est aussi néfaste pour votre literie.

S’il est relativement simple de laver draps et couvertures, il est en revanche plus délicat de nettoyer oreillers, surmatelas et matelas ou même simplement de bien les sécher. A l’exception des oreillers épeautre et oreillers sarrasins, sains & faciles d’entretien.

2 répercussions négatives pour votre matelas et à terme, pour votre santé :

  • Le bonheur des acariens
    L’humidité, couplée à la chaleur transforme matelas et surmatelas en milieu tropical, propice à la prolifération des acariens. Bestioles qui, a t on encore besoin de le rappeler sont responsables de 70% des allergies respiratoires.
  • La durée de vie du matelas et du surmatelas
    Soumis à une humidité permanente, ces écrins de votre dos, garants de votre sommeil, voient leur entretien compromis. En effet, matelas et surmatelas doivent respirer pour durer. L’idéal étant de les conserver dans un environnement frais et sec. Dans le cas contraire, la qualité des matériaux se trouvera rapidement altérée, votre sommeil contrarié et ces pièces de literie renouvelées.

Pour éviter ce scénario catastrophe, autant anticiper…

Autrement dit tout un chacun, peut, d’une manière ponctuellement ou durablement avoir besoin d’un remède à ce genre de désagréments humides.

Privilégiez par exemple un surmatelas à mémoire de forme avec une housse respirante :

En fibre fraicheur, étudiée pour les sportifs, traitée anti acariens et anti bactérien.

Protège à la fois le surmatelas, le matelas et … le dormeur de la chaleur, des sueurs nocturnes et de l’humidité

Lequel ?
Certaines innovations ont permis de développer une gamme de produits de literie anti sueurs nocturnes.

Pour les découvrir en détail, vous devrez attendre l’article suivant.

Les sueurs nocturnes vous incommodent aussi ?
Profitez des commentaires pour partager votre expérience.

[WuPhooey id=”q7x3z9″]

 

email

Tags: ,

Ce billet a été posté par Ensemble literie le Friday, September 2nd, 2011 à 10 h 32 min dans les catégories Literie et santé, Pour bien dormir. Vous pouvez suivre les commentaires par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.

3 commentaires

  1. jp says:

    Cauchemar humide, le mot est faible.
    Je me réveille toutes les nuits en eau. Il faut dire que ma femme est frileuse.
    Mais bon, ça n’explique pas tout.
    Je n’imaginais pas que les conséquences étaient aussi problématiques.
    En tous cas, merci pour les tuyaux ( sans mauvais jeu de mots )

  2. JD says:

    Article très intéressant mais qui ne donne pas la solution : Il faut attendre l’article suivant. Pour quand ?
    Mon épouse souffre de sueurs nocturnes et a pu limiter ce phénomène en mettant chaque soir sur ses poignets 2 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade extraite des rameaux du bigaradier (oranger amer).

    Ceci dit, un surmatelas adapté serait le bienvenu, l’idéal étant qu’il me convienne aussi.
    Pour mes problèmes circulatoires, il faudrait un “Surmatelas à Mémoire de Forme avec housse respirante” . Conviendrait-il aussi pour les sueurs nocturnes de mon épouse ?
    A défaut, il nous faudra acheter 2 surmatelas différents de 70 cm de large.

    Merci de me répondre ou de transmettre ma question au vendeur des matelas.

  3. Bonjour
    Et merci pour votre témoignage.
    Les huiles essentielles sont en effet très efficaces pour apaiser, détendre et relaxer. ( Cf notre article sur le bain aux huiles essentielles pour retrouver le sommeil )

    Pour ce qui est de votre question, le “Surmatelas à Mémoire de Forme avec housse respirante” est idéal pour effacer les pressions et améliorer la circulation sanguine.
    De structure aérée, et équipé d’une housse respirante, il pourrait convenir aux sueurs nocturnes de votre épouse. L’option de en choisir 2 de 70 cm plutôt qu’un grand de 140 vous assurerait un maximum d’indépendance de couchage.

    Maintenant, si ces transpirations nocturnes étaient trop abondantes, elle pourrait y adjoindre un surmatelas rafraichissant , voire un oreiller épeautre très respirant, à passer au congélateur avant d’aller dormir. Pour être assurés de bénéficier d’une fraicheur bienfaisante, rafraichissant la tête et facilitant l’endormissement.

    N’hésitez pas à me tenir au courant de vos choix … et de leurs effets.
    Très bonne nuits

Réagissez à cet article